La conscience peut-elle être artificielle ? [4]

Suite de la vie

Les émotions

La vie se caractérise donc par différentes formes. Elle se caractérise aussi par des mouvements. En effet, pour maintenir sa vitalité et éviter sa mort, un être vivant, dans un environnement qui est toujours difficile, doit pouvoir se mouvoir, changer sa position relative par rapport à des objets.

Ces comportements déterminés, sont appelés émotions. (du latin motio = mouvement).

Emotion : Manifestation physique liée à la perception d’un événement dans l’environnement, dans le corps d’un être vivant ou dans sa pensée.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=saLYHUs6cWk&feature=related[/youtube]

Corps : Ensemble des systèmes situés dans un être vivant.

Il faut donc faire extrêmement attention au mot émotion. La définition primaire que je considère dans cet exposé est bien celle-ci.

Il y a ici deux points intéressants : l’objet de l’émotion et la génèse de la manifestation physique, son programme.

Le stimulus émotionnellement compétent

Il est dit qu’une émotion est provoquée par un évènement de trois types :

  • Un évènement externe : ça peut être de la nourriture, de l’eau, un Autre, c’est à dire des évènements qui favorisent le bon métabolisme de l’être. Mais ça peut aussi être un couteau, un prédateur, un arbre qui nous tombe dessus, une grosse masse noire qui nous surplombe. Dans ce cas, l’évènement menace directement la vitalité de l’être.
  • Un évènement interne : ce sont des signaux envoyés par le corps permettant de réguler les différents systèmes comme la faim, la soif, la chaleur, la fièvre…
  • Un évènement de pensée : c’est l’évocation dans le fil de la pensée d’un évènement. Le concept de pensée sera explicité plus tard.

Le programme émotionnel

Comment va réagir un être vivant face à un stimulus émotionnellement compétent ? Il va la plupart du temps réagir de manière adaptée. On peut se demander qui a programmé ces comportements. Encore une fois, Darwin est derrière tout ceci. En effet, on peut distinguer les émotions innées et les émotions acquises. Les espèces animales les moins complexes possèdent une forte proportion d’émotions innées. Elles sont codées par le code génétique (je répète ici que le code génétique ne possède pas le plan ni le programme de l’émotion mais elle contraint la cellule porteuse du code, lors de la croissance à ce mettre dans une configuration qui, à grande echelle, va câbler l’émotion).

Les émotions acquises sont définies de deux manières différentes :

  • c’est une émotion innée qui a été modifié par conditionnement
  • c’est une émotion crée de toute pièce par apprentissage de la réaction à un nouveau stimulus émotionnellement compétent.

Je n’ai toujours pas parlé du support physique permettant de réaliser ces processus chez les êtres vivants basés sur les cellules.

A suivre.

Related posts:

Laisser un commentaire

Featuring Recent Posts WordPress Widget development by YD